Comme nous sommes très dépendants de l'agriculture industrielle et de la grande distribution agro-alimentaire, nous avons dans un premier temps ciblé nos actions sur la recherche d'autonomie alimentaire. C'est ainsi que nous plantons au printemps et à l'automne des arbres fruitiers dans l'espace public, afin que tout passant puisse en récolter les fruits, renouant avec le principe des « communaux », selon lequel une partie de ce qui est produit sur un territoire appartient à l'ensemble de ces habitants, en tant que « bien commun ».  

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour recevoir régulièrement nos actualités (une ou deux fois par mois maxi)


Toujours dans cette optique de remettre en question cette notion de propriété privée qui freine sérieusement l'autonomisation alimentaire de la majorité de la population, nous faisons l'expérience d'un jardin partagé sur un terrain privé. Nous y cultivons et récoltons collectivement les légumes et fruits avec les propriétaires.
Le jardin partagé des Sétérées est un lieu ouvert à toute personne désirant s'investir autant dans le jardinage que dans l'action collective telle qu'elle est proposée par le mouvement de l'éducation populaire.


L'objectif actuel est d'élargir cette expérience à d'autres jardins privés qui s'ouvriraient à d'autres cultivateurs en herbe d'autonomie par le partage. Et comme le partage n'est pas qu'une affaire entre humains, mais avant tout entre humains et son environnement et une Nature commune, la Permaculture nous apparaît comme l'une des solutions la plus adéquate de jardiner ces espaces partagés, en s'intégrant le plus possible aux écosystèmes déjà présents sur les sites. Par sa potentialité à produire beaucoup sur un petit espace sans intrants chimiques, la permaculture devient une connaissance incontournable pour plus d'autonomie, et c'est par cette pratique de jardins partagés que nous souhaitons la démocratiser.

Avec les récoltes collectives à venir, des ateliers d'alimentation saine et d'autoproductions alimentaires seront proposés, chaque participant partageant à son tour ses savoirs en la matière.

A moyen terme, la mise en réseau de ces compétences échangées en jardinage, alimentation et autonomisation en général, pourraient amener les habitants mobilisés à transmettre leurs savoirs, pratiques et productions dans le cadre d'une coopérative intégrale, ou autre réseau visant l'autonomie et la coopération.

Le champs des légumes et des possibles reste ouvert ! Venez y cultiver et y récolter vos initiatives !

Le réseau autonomie-Crest, et son "groupe jardins"

Pour des informations complémentaires, voir notre article

' />

En poursuivant votre navigation sur ensembleici.fr, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ces derniers permettent d'enregistrer votre ville préférée afin de faciliter votre prochaine connexion.En savoir plus.

DIE

http://www.ensembleici.fr/ 0